fr nl en
Stannah logo
Appelez gratuitement un conseiller au Votre conseiller Stannah est à votre disposition 24 h/24.
080026082

Douleurs aux genoux : reconnaître les symptômes, les causes et les traitements

Chez Stannah nous savons à quel point la douleur peut conditionner le quotidien et l’indépendance de nos clients. C’est pourquoi la prévention est reine.

Douleurs aux genoux : reconnaître les symptômes, les causes et les traitements

Lorsque vous, ou quelqu’un de votre entourage, êtes confronté à des douleurs aux genoux sévères, qu’elles soient dues à une lésion, de l’ostéoarthrose ou de la polyarthrite rhumatoïde, vous savez combien il peut être pénible et douloureux de devoir marcher 200 mètres jusqu’à une supérette, accomplir des tâches quotidiennes, entrer ou sortir du bain, monter ou descendre des marches pour ne citer que quelques exemples.

Si une blessure du genou peut guérir avec le temps, les douleurs aux genoux dues à de l’arthrite sont quant à elles, un processus dégénératif. Parfois même, il arrive qu’une lésion du genou se transforme en ostéoarthrose dans cette articulation.

Ce n’est probablement pas une surprise et tout le monde connait au moins une personne souffrant de douleurs aux genoux à une blessure, à de l’arthrite ou à de l’ostéoporose. Même s’il est indéniable que nos corps s’affaiblissent avec l’âge, cela ne veut pas dire que nous sommes condamnés.

Avec l’âge, nous commençons à penser aux personnes âgées atteintes d’arthrite et il n’est pas rare de se demander comment elles parviennent à supporter la douleur et leurs problèmes de mobilité. Surtout lorsque l’on travaille chez Stannah et que l’on se retrouve face aux merveilleux témoignages inspirateurs de nos clients, ces véritables héros ! Ces histoires de vie nous amènent à penser à ce que nos clients subissent et plus particulièrement ceux qui souffrent de douleurs dans les articulations du genou et à l’impact que cela peut avoir sur leur quotidien.

« Nous, humains, avons renoncé à la stabilité et à la vitesse. Nous avons renoncé au pied en tant qu’outil de préhension. Nous avons acquis des os spongieux et des articulations fragiles ». Jennifer Ackerman

Mais pourquoi sommes-nous si enclins à être victimes de douleurs et de blessures aux genoux ? Telle est la question.

Scientifiquement parlant, comme l’indique Jennifer Ackerman dans le Magazine National Geographic, la réponse à cette question est en rapport avec les inconvénients de la verticalité. En d’autres termes :

« Nous pouvons nous redresser, marcher et courir avec grâce et endurance, mais nous souffrons de douleurs aux pieds et aux genoux ; nous pouvons tourner et tordre notre colonne vertébrale et pourtant la plupart d’entre nous sommes confrontés à des problèmes de dos à un moment donné dans la vie ».

 

Le corps humain n'est pas 100% apte à se tenir debout.

Que ce soit par curiosité ou parce que vous souffrez déjà des genoux, la lecture de cet article du blog devrait vous intéresser. Nous répondrons à vos questions sur les douleurs aux genoux et vous donnerons un aperçu du processus dégénératif des articulations des genoux ainsi que quelques mesures préventives que vous pouvez prendre.

Quel est le rôle du genou ?
Quelle est la cause des douleurs aux genoux ?
Quels sont les symptômes de l’arthrite dans le genou ?
Comment vivre avec de l’ostéoarthrose ?
Comment traiter les inflammations et les raideurs des genoux ?
Un monte-escalier pour épargner vos genoux
La prévention est le meilleur remède

Quel est le rôle du genou ?

« Aux États-Unis, les interventions médicales liées aux genoux représentent un million par an. »

D’après une étude de Jennifer Ackerman sur « The Downside of Upright » (Les inconvénients de la verticalité), et selon Scott Dye, l’articulation du genou est une « structure vieille de 360 millions d’années superbement conçue pour accomplir sa tâche de transfert de charge entre les membres. » Toutefois, dans la position verticale nous soumettons nos genoux, nos anches et nos pieds à davantage de tensions et de pressions. Effectivement, les articulations du genou comptent parmi les articulations du corps humain les plus facilement blessées, ce qui peut coûter un million par an aux États-Unis.

Cela peut décourager ceux qui ressentent des difficultés provoquées par des douleurs aux genoux ou ceux qui s’inquiètent pour leurs proches, pour la simple et bonne raison que les douleurs aux genoux ou les blessures des genoux peuvent entrainer une limite de la mobilité alors que les genoux sont sensés apporter stabilité et flexibilité à notre corps. Ils permettent également de plier et de tendre les jambes. Autant la flexibilité que la stabilité sont essentielles si nous voulons nous maintenir debout, marcher, courir, nous agenouiller, sauter ou nous retourner et avoir une vie normale.

Les genoux ne travaillent pas seules et d’autres parties du corps les aident à remplir leur fonction, notamment :

  • Les os
  • Le cartilage
  • Les muscles
  • Les ligaments
  • Les tendons

Si l’une des parties mentionnées est endommagée ou blessée, cela peut provoquer des douleurs importantes aux genoux.

Alors que certains se concentreront sur la douleur et se laisseront submerger par des émotions négatives, d’autres se sentiront obligés de chercher les réponses sur ce qui cause la douleur et sur ce qui peut être fait pour se sentir mieux.

Quelle est la cause principale des douleurs aux genoux ?

« L’une des principales qualités de la douleur, c’est qu’elle exige une explication. », Anne Carson, dans Plainwater

La douleur existe pour une question d’évolution. Elle fonctionne comme un message de notre cerveau pour nous sensibiliser au fait que quelque chose ne va pas bien avec notre corps qui exige notre attention immédiate.

Actuellement, nous cherchons à comprendre ce qui provoque les douleurs aux genoux. En effet, aussi bien les hommes, les femmes que les enfants peuvent souffrir de douleurs aux genoux. Cela peut arriver à n’importe qui, à n’importe quel âge. Mais cela devient plus courant à mesure que nous vieillissons.

Voyons quelques blessures des genoux qui peuvent se transformer en douleurs graves des genoux :

  • Des mouvements ou torsions brusques, des tensions et lésions au niveau des ligaments et des tendons qui relient et supportent la structure du genou;
  • Une déchirure du ménisque (disque caoutchouteux en forme de C qui amortit le genou)
  • Une fracture de la rotule (os circulaire-triangulaire qui s’articule avec le fémur)
  • Une luxation de la rotule
  • Des lésions ou inflammations de surmenage après une pression répétée et prolongée sur le genou (montée d’escaliers, vélo, jogging, saut) ou après une chirurgie.

Les athlètes ou les individus dont le travail implique une tension à répétition sur les genoux sont soumis à un risque accru de pouvoir développer une blessure du genou.

Et ce n’est pas tout.

Il n’y a aucune certitude sur les causes de l’arthrite du genou. La plupart des chercheurs pensent qu’elle est due à une combinaison de facteurs :

  • Affaiblissement des muscles
  • Prise de poids (obésité)
  • Hérédité
  • Lésion des articulations et tension à répétition
  • Exposition constante au froid
  • Vieillissement.

Différence entre un genou sain, un genou avec arthrose et un genou avec l'arthrite rhumatoïde.

En effet, l’arthrite du genou peut avoir plusieurs causes. Parmi elles, la polyarthrite rhumatoïde (PR) et l’ostéoarthrose (OA) sont les plus courantes :

  • À partir d’un certain âge, l’ostéoarthrose est tellement répandue qu’elle en devient presque universelle. Donc, tôt ou tard, nos genoux commenceront à fléchir. C’est un processus d’épuisement continu, aussi connu sous le nom de « maladie dégénérative des articulations » qui fait que les coussins entre le genou et les os, ou le cartilage s’usent et deviennent plus fins. La déformation de l’os accroit le risque d’ostéoarthrose du genou puisque l’articulation est déjà malformée et peut contenir du cartilage défectueux.
  • La polyarthrite rhumatoïde est une forme courante de maladie auto-immune qui se manifeste comme une arthrite inflammatoire persistante. Elle atteint généralement les articulations de manière symétrique, entraînant des lésions articulaires et des réactions systémiques. L’arthrite du genou est une inflammation qui apparait spécifiquement dans l’articulation du genou. L’inflammation provoquée par la polyarthrite rhumatoïde peut progressivement détruire le cartilage et l’os autour de l’articulation du genou.

Bien que ces deux situations soient des genres distincts de l’arthrite qui partagent des caractéristiques communes, leurs symptômes diffèrent malgré tout. Regardons de plus près :

  • La PR touche les articulations et la musculature enveloppante tandis que l’OA ne touche que les articulations.
  • La PR se transmet génétiquement et peut se manifester à tout moment de la vie tandis que l’OA ne touche généralement les gens qu’à un âge plus avancé.
  • La PR empire rapidement tandis que l’OA est un processus dégénératif plus lent.
  • La PR est plus grave que l’OA.

Quels sont les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR) du genou ?

Diagnostiquer la PR dans sa phase initiale peut être difficile et vous pouvez parfaitement vous demander : Quels sont les symptômes dont je devrais avoir connaissance ?

Les symptômes peuvent être plus manifestes le matin ou après une longue période d’inactivité. Par exemple :

  • Raideurs articulaires matinales: Tandis que la raideur articulaire de l’OA peut s’apaiser au bout d’une demi-heure, la raideur articulaire de la PR peut se prolonger sur une bonne partie de la journé
  • Le cartilage des genoux commence à s’affaiblir et laisse les os du genou frotter l’un contre l’autre pendant la marche.
  • Gonflements ou liquide autour de plusieurs articulations en même temps, surtout aux poignets, aux mains, aux doigts et aux articulations du genou.
  • Les mêmes articulations sont atteintes de chaque côté du corps.
  • Bosses fermes sous la peau (nodules rhumatoïdes).
  • Fatigue permanente et fièvre légè
  • Perte d’appé

Vous pouvez sentir une raideur et un gonflement dans le genou et la douleur s’accentuera après un exercice poussé. Il est fort probable que vous ne soyez plus en mesure de plier votre genou aussi aisément qu’avant. Vous ressentez des crépitations ou des craquements dans vos genoux. Faites-moi confiance ! Je sais ce que c’est !

Stannah a pris de l’avance en créant une expérience physique directe qui permet de simuler plusieurs états arthritiques (Arthritis Suite Experience – lien). Rien de tel pour mieux comprendre et reconnaitre les symptômes de la PR que de les sentir réellement. Cette combinaison spécialement conçue est composée de sangles qui contiennent des cailloux pour simuler la gêne et la sensation de craquements dans les articulations. On en conclut que les genoux et les mains sont les parties les plus douloureuses et les plus touchées.

Comment vivre avec de lostéoarthrose (OA) ?

Personne âgée avec des difficultés de s'asseoir et de se lever.

À mesure que nous vieillissons, l’articulation des genoux perd en flexibilité. Vieillir n’est pas un processus indolore. Si vous ne connaissez pas bien la OA, vous souhaitez peut-être être informé de ses causes et de ses symptômes.

Bien que l’on sache peu de choses sur les causes de l’OA, nous savons que c’est une maladie héréditaire qui se développe avec l’âge. Après 50 ans, les femmes seront plus touchées par l’OA que les hommes. Cependant, les premiers symptômes peuvent apparaitre à la quarantaine et progresser lentement.

L’affection la plus courante de l’OA est une usure normale du cartilage. Le cartilage couvre les extrémités des os permettant ainsi un frottement plus doux. Seulement, si vous souffrez d’OA votre cartilage devient plus fin car il se détériore progressivement.

Un genou sain se pliera et se tendra sans douleur grâce à ce tissu mou et spongieux qui couvre et protège les extrémités des os du genou. À mesure que les gens vieillissent, le cartilage peut se détériorer entrainant de douloureuses frictions des os.

Après 50 ans, les femmes seront probablement plus touchées par lostéoarthrose que les hommes.

Dans certains cas, l’OA peut entrainer des problèmes de mobilité de telle sorte qu’il en devient difficile de transporter des objets dans les escaliers sans aucune aide ou sans s’appuyer sur une main courante.

Même si l’exercice physique n’est pas une cause directe d’OA, une lésion due à un effort excessif ou à un accident peut déboucher sur de l’ostéoarthrose.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour l’amorce de l’OA :

  • Âge: la faculté de régénération du cartilage diminue avec l’â
  • Hérédité : certaines gênes sont associés à l’ Des jambes arquées ainsi que l’usure des articulations peuvent augmenter le risque de développer la maladie.
  • Poids: plus votre poids est élevé, plus l’effort fait par vos genoux sera conséquent, détériorant ainsi vos articulations.
  • Lésion: une lésion dans le passé due à un accident sportif par exemple peut engendrer de l’OA par la suite.
  • Surmenage: les personnes devant s’agenouiller ou se pencher fréquemment, qui soulèvent du poids ou qui marchent beaucoup en contexte professionnel sont plus sujettes aux lésions ou à l’usure du genou. Elles seront plus prédisposées à développer de l’osté
  • Autres maladies: les personnes atteintes par exemple par la maladie de Lyme ou le Lupus ont plus de chances de développer de l’

Compte tenu du fait que l’OA ne fera qu’empirer avec le temps, il convient d’adopter des mesures de prévention au plus vite.

Comment traiter les inflammations et les raideurs des genoux?

Bien qu’il n’y ait pas de traitement guérissant la polyarthrite rhumatoïde (PR) et l’ostéoarthrose (OA), des traitements existent pour diminuer l’inflammation articulaire et soulager la douleur. Un traitement précoce et agressif est idéal pour ralentir voire stopper l’arthrite. Si vous êtes à un stade initial de l’une de ces maladies, vous devez miser sur la prévention et épargner vos articulations autant que possible.

Si la douleur est insupportable, votre médecin traitant pourra vous prescrire une médication. En général, les anti-douleurs ou les injections locales de stéroïdes ont un effet de soulagement immédiat. Cependant, si vous voulez éviter les effets secondaires, sachez que d’autres alternatives existent :

  • Enduire les genoux d’une pommade anti-inflammatoire pour soulager douleur et gonflements;
  • Un physiothérapeute pourra vous apprendre quelques exercices pour renforcer les muscles autour des genoux sans provoquer plus de dégâ

En revanche, si la douleur est supportable mais qu’elle vous empêche tout de même d’accomplir normalement vos tâches quotidiennes, votre médecin traitant pourra formuler certaines recommandations de changements à opérer dans votre mode de vie afin de protéger vos articulations et ralentir le processus de dégénération du cartilage. Voici donc le chemin à suivre pour un mode de vie plus sain :

  • Exercices à impact minimum: la marche, la natation et l’aquagym sont les meilleures options. Pensez à utiliser des chaussures qui réduisent l’impact sur les articulations du genou lorsque vous marchez. Il est toutefois recommandé de faire de courtes pauses.
  • Renforcez vos quadriceps: toujours avec des efforts à impact minimum, renforcez vos quadriceps. L’étirement des muscles de la hanche renforcera votre capacité de mouvements et soulagera la douleur au genou.
  • L’utilisation d’une attelle peut soulager la douleur et la sensation d’
  • Prenez des suppléments de glucosamine pour soulager les symptômes lé La glucosamine est un produit chimique qui se trouve naturellement dans le cartilage. Certains pensent que son ingestion peut favoriser la régénération du cartilage.
  • Régime: bien qu’il n’y ait aucun régime spécifique recommandé pour cette maladie, certaines personnes dénotent que les symptômes et l’inflammation tendent à s’aggraver lors de la consommation d’aliments contenant un taux élevé de matières grasses. Par contre, elles dénotent un soulagement lors de l’ingestion régulière d’acides gras Omega-3 tels que le saumon, le tofu et les noix. Un régime méditerranéen riche en fruits, légumes, céréales et huile d’olive peut également améliorer votre vitalité et votre fonctionnement physique.
  • Perte de poids: Si vous êtes en surpoids, cela peut aggraver votre OA. Perdre quelques kilos peut réduire la tension exercée sur votre genou. Tentez de maintenir votre poids idéal en fonction de votre taille et de votre â
  • Reposez et épargnez vos genoux quand ils sont douloureux.
  • Acupuncture: pratiquée depuis plus de 3 000 ans, elle peut soulager les douleurs grâce à la libération de substances neurochimiques en stimulant certaines parties du corps.
  • Vitamine D: les recherches montrent que les femmes vivant dans le nord-est des États-Unis présentent davantage de risques de souffrir de PR que celles vivant dans des régions plus ensoleillé Le manque de soleil provoque une carence en vitamine D. La carence de vitamine D a été associée à d’autres maladies auto-immunes. Soyez tout de même prudent et utilisez une crème solaire avec un indice de protection élevé.

Des études ont démontré que les personnes qui reçoivent un traitement rapide pour la polyarthrite rhumatoïde ou l’ostéoarthrose se sentent plus souvent mieux plus rapidement et ont plus de chances de pouvoir mener une vie active. Elles sont aussi moins sujettes à être touchées par des lésions articulaires qui exigent une intervention chirurgicale ou une arthroplastie.

Cependant, si les changements apportés à votre style de vie n’ont aucun effet d’amélioration sur les articulations de vos genoux et que votre état atteint le stade d’handicap physique, la chirurgie peut alors être l’unique option. Les 3 interventions les plus courantes sont :

  • Débridement arthroscopique: suppression de morceaux de cartilage détachés pour adoucir la surface cartilagineuse. Plus vous serez à un stade avancé de l’ostéoarthrose, moins cette procédure sera efficace.
  • Ostéotomie: il s’agit de couper une partie de l’os proche du genou afin de réduire la tension exercée sur ce dernier.
  • Prothèse du genou: remplacement du genou partiel ou total.

Pour une intervention du genou, comptez 12 semaines de récupération post-opératoire. En attendant, les patients doivent faire extrêmement attention pendant ces délicates semaines de récupération post-opératoire car le moindre effort ou tension sur le genou peut entrainer toute une série complications.

Même si certains patients peuvent subir des complications, nombres d’entre elles peuvent être évitées en maintenant un mode de vie sain tout en faisant de la prévention axée sur la gestion des symptômes.

Bien que l’importance de la prévention soit souvent négligée, Stannah considère cette dernière comme un facteur clé pour retarder le développement de cette affection apparemment inévitable.

Un monte-escalier pour épargner vos genoux

Une dame utilise une monte-escalier Stannah

Si vous êtes enclin à des douleurs au niveau des articulations des genoux, prenez garde aux activités qui exercent de la pression ou provoquent de la tension. Nos clients soulignent en outre le fait que les douleurs aux genoux se manifestent en premier lieu lors de l’utilisation d’escaliers.

Les genoux sont souvent douloureux lors de la montée et la descente d’escaliers. Mais pourquoi donc ? Avec toute les informations fournies dans ce blog, vous pourrez en identifier facilement les raisons : la rotule est obligée de glisser le long du fémur davantage que d’habitude. Si le cartilage est usé, vous pouvez ressentir des douleurs lorsque les os frottent sur le cartilage rugueux.

Vous devez alors ménager vos genoux et garder votre énergie pour des activités plus plaisantes. En faisant cela, vous ralentirez ou inverserez la lésion articulaire du genou.

Les produits d’aide à la mobilité, tels que des bâtons de marche, des chaussures adéquates et des monte-escaliers peuvent vous procurer un certain soulagement en épargnant vos genoux d’une tension constante. N’oubliez pas que si vous épargnez vos genoux, vous pouvez éviter une intervention chirurgicale et conserver votre indépendance plus longtemps. La perte d’indépendance entraine d’autres problèmes tels que dépression, prise de poids ou troubles du sommeil.

Il est important d’être actif, cependant, certaines tâches quotidiennes comme transporter des objets dans les escaliers peuvent vous nuire en aggravant vos problèmes articulaires au niveau du genou ou en dégradant sérieusement votre cartilage.

Par conséquent, pour les gens toujours actifs mais qui éprouvent quelques difficultés à utiliser les escaliers de leur domicile, un monte-escalier peut être une solution complémentaire et préventive.

Cette affirmation repose non seulement sur les connaissances de nos employés mais surtout sur une étude de marché récente menée dans plusieurs pays européens et aux États-Unis. Cette étude a démontré que la douleur articulaire est l’une des principales causes des problèmes de mobilité.

  • 50% des utilisateurs de monte-escaliers ont des problèmes d’articulation des genoux ;
  • 61% des utilisateurs potentiels ont des problèmes d’articulation des genoux.

En effet, 50 % des utilisateurs de monte-escaliers ont des problèmes d’articulation des genoux et 61 % des utilisateurs potentiels ont mentionné des problèmes de genou/articulation.

Il parait donc évident que les problèmes de genou sont particulièrement fréquents et rendent la montée d’escaliers plus difficile voire même dangereuse.

Par ailleurs, les problèmes d’articulation des genoux représentent 50 % des problèmes de mobilité, parmi lesquels :

  • Squelette (articulations des genoux) 50% ;
  • Fatigue (32%) ;
  • Équilibre/stabilité (30%) ;
  • Respiratoires (23%) ;
  • Cardiovasculaires (21%) ;
  • Neurologiques (14%) ;
  • Oculaires (12%).

Bien que les symptômes d’OA ou de PR puissent être handicapants, vos parents peuvent décider de rester chez eux et vous vous inquiéterez alors de leur gestion des escaliers sans assistance.

La prévention est le meilleur remède

« Mieux vaut une once de prévention qu’une tonne de remède. »  Benjamin Franklin

Mieux vaut prévenir que guérir. Surtout lorsqu’il n’existe aucun remède comme pour la polyarthrite rhumatoïde (PR) et l’ostéoarthrose (OA).

Plus de la moitié des utilisateurs potentiels estiment que les monte-escaliers apportent une réelle amélioration à leur quotidien. Nous mettons l’accent sur la prévention et fournissons à nos clients des informations pédagogiques et utiles. Les monte-escaliers sont autant un outil de prévention qu’une solution

Stannah s’intéresse vraiment à ses clients et comprend l’ampleur des difficultés éprouvées lors de l’utilisation d’escaliers. Comprendre nos clients c’est comprendre leurs besoins. Cette compréhension est le secret de la conception des meilleurs produits pour nos clients. Bien que les aspects techniques soient importants, nous accordons aussi une grande part de notre temps à la lecture sur le vieillissement afin de mieux faire le rapprochement avec nos clients.

À la fin de ma journée, je me sens privilégié d’avoir été confronté aux histoires les plus inspiratrices de clients qui ont lutté face au vieillissement et à l’arthrite.  Ce fut une belle aventure pleine d’émotion. Je sais maintenant à quel point le fait de devoir surmonter la douleur, les limites, la frustration et la dépendance peut psychologiquement atteindre nos aînés.

 

Si vous avez un proche, un ami ou un collègue qui souffre de douleurs aux genoux, vous avez sûrement une idée de ce qu’il endure. Toutefois, nous devons comprendre qu’il peut être frustrant pour eux d’admettre leur état et leurs limites physiques. En plus de la douleur, l’incapacité à se déplacer librement chez eux peut engendrer un sentiment d’inutilité, de perte de contrôle et même une dépression. Il est parfois compliqué pour nos aînés de comprendre qu’ils ne peuvent plus accomplir certaines tâches. Il n’est pas rare de les voir insister sur la tentative d’accomplissement de tâches quotidiennes même si physiquement ils n’en sont plus capables.

En tant que fournisseur de soins, vous voulez très probablement avoir la certitude que votre proche est protégé, en sécurité, et qu’il a une totale liberté de mouvements chez lui dans la plus grande indépendance.

Chez Stannah nous sommes confrontés aux histoires les plus inspiratrices de clients qui ont lutté contre le vieillissement et l’arthrite et qui ont trouvé un allié dans un objet aussi simple qu’un monte-escalier. La plupart regrettent de ne pas l’avoir installé plus tôt !

Nous espérons que ce blog vous aura éclairé sur les problèmes liés aux articulations des genoux. De meilleurs traitements ainsi que des solutions définitives seraient idéaux mais la compréhension et l’empathie sont toujours un bon début sur la route vers la prévention.