fr nl en
Stannah logo
Appelez gratuitement un conseiller au Votre conseiller Stannah est à votre disposition 24 h/24.
080026082

L’histoire des appareils d’aide à la mobilité personnelle

En plus d’être lent, le développement des appareils d’aide à la mobilité personnelle a beaucoup de chemin à faire pour aboutir à une accessibilité véritablement universelle

Histoire des appareils d’aide à la mobilité personnelle

Le chemin à parcourir pour une accessibilité véritablement universelle est encore long.

Les appareils d’aide à la mobilité personnelle sont utilisés depuis des siècles par les personnes à mobilité réduite. De ce fait, leurs avantages pour la société sont inestimables et extrêmement importants !

Néanmoins, le développement d’appareils d’aide à la mobilité personnelle n’a pas été aisé et le chemin à parcourir pour aboutir à une accessibilité véritablement universelle est encore long.

Il ne faut cesser de sensibiliser à l’importance de vivre dans une société plus inclusive, où l’accessibilité des bâtiments ne serait pas qu’un droit universel théorique, mais une réalité.

L’histoire nous enseigne que cette évolution vers une accessibilité universelle a eu ses bonnes et ses mauvaises périodes, mais dans l’ensemble et malgré tous les changements et la sensibilisation, elle demeure lente.

Penchons-nous rapidement sur l’histoire des appareils d’aide à la mobilité personnelle !

Qu’est-ce qu’un appareil d’aide à la mobilité personnelle ?
L’évolution de la sensibilisation sur les personnes à mobilité réduite
Résumé de l’histoire des appareils d’aide à la mobilité personnelle

Qu’est-ce qu’un appareil d’aide à la mobilité personnelle ?

Les appareils d’aide à la mobilité personnelle les plus courants sont les déambulateurs et les cannes, utilisés depuis la nuit des temps, ainsi que les fauteuils roulants, qui ont connu la plus grande évolution ces dernières décennies. Mais il existe de nombreux autres appareils d’aide à la mobilité et certains d’entre eux sont même utilisés depuis des siècles.

Ce n’est qu’à partir de la seconde moitié du 20e siècle qu’une véritable sensibilisation a commencé sur la nécessité d’adapter les environnements physiques aux personnes handicapées. C’est ainsi que, petit à petit, le concept d’élimination ou de retrait des obstacles a vu le jour, avec la construction de rampes et d’ascenseurs facilitant l’accès aux bâtiments et aux étages.

La canne est utilisée par les personnes âgées depuis la nuit des temps

La canne est utilisée par les personnes âgées depuis la nuit des temps

Le tournant décisif de l’histoire de la mobilité réduite s’est produit en 1974, lors de la réunion du groupe d’experts des Nations Unies sur la construction sans obstacles, qui s’est tenue à New York. Cet événement marquait la reconnaissance officielle de la nécessité de supprimer les obstacles physiques présents, afin que les personnes à mobilité réduite puissent participer pleinement et sur un pied d’égalité à tous les aspects de la vie sociale. Cela a également mis en lumière le besoin de former les architectes, les ingénieurs, les urbanistes et les paysagistes à l’accessibilité universelle.

L’évolution de la sensibilisation sur les personnes à mobilité réduite

Les obstacles à l’accessibilité universelle sont omniprésents

Les obstacles à l’accessibilité universelle sont omniprésents.

Si nous remontons au Moyen-Âge, nous pouvons constater que la société ne se sentait aucunement responsable des personnes à mobilité réduite ou handicapées. Par conséquent, nous ne pouvons parler d’aucune avancée à cette époque. De plus, nombre de ces personnes étaient rejetées par la société, sous l’influence des superstitions.

Au 15e siècle, la reine Élisabeth d’Espagne a ouvert le premier hôpital où les soldats pouvaient bénéficier de prothèses et de dispositifs thérapeutiques et recevoir une rente. Pendant son règne, des institutions pour enfants et pour aveugles, sourds-muets et personnes handicapées ont également été créées.

Le 18e siècle, sous l’influence de Voltaire et de Rousseau, a connu un changement des attitudes en faveur des handicapés grâce à l’évolution des mentalités : progressivement, la société a commencé à considérer la vie et le monde comme la base de l’expérience humaine.

Simultanément, avec l’arrivée de la révolution industrielle, les handicapés et les personnes à mobilité réduite ont commencé à devenir une responsabilité publique.

Plus tard, au 19e siècle, grâce aux progrès de la médecine, les scientifiques ont commencé à étudier les causes possibles des handicaps.

Enfin, au 20e siècle, ce changement d’attitude vis-à-vis des personnes à mobilité réduite et du handicap a été plus radical, en raison des facteurs suivants :

  • Avancées scientifiques ;
  • Meilleure éducation de la société concernant les personnes handicapées ;
  • Évolution des sociétés industrielles et capitalistes ;
  • Face au manque de main-d’œuvre pendant les périodes de guerre et à cause des conflits mondiaux, même les personnes physiquement limitées ont dû travailler à l’usine et dans les institutions gouvernementales ;
  • Mouvements sociaux ;
  • Émergence de la kinésithérapie en tant que spécialité médicale.

À présent, accompagnez-nous pour un voyage dans l’histoire des appareils d’aide à la mobilité personnelle. Nous avons tant de choses à vous raconter !

Résumé de l’histoire des appareils d’aide à la mobilité personnelle

L’évolution des appareils d’aide à mobilité personnelle est étroitement liée à l’évolution de la sensibilisation sur les personnes à mobilité réduite.

L’évolution du fauteuil roulant

Dialogue entre Confucius et un enfant, tandis qu’il est assis dans un fauteuil roulant.

Il s’agit d’un dessin réalisé par un artiste chinois inconnu. Il apparaît sur la première page du « Xiao er lun », où Confucius (date de naissance probable : 551 av. J.-C., date de décès probable : 478 av. J.-C.) parle avec un enfant alors qu’il est assis dans un fauteuil roulant. (Source : http://www.wheelchair.ch/fra/info/histoire-handicap.html)

L’un des premiers fauteuils roulants dont nous avons connaissance date de Confucius, au 5e siècle avant J.-C. C’est une version assez rudimentaire d’un fauteuil roulant, mais il était utilisé dans le but d’aider les personnes souffrant de tout type de problème de mobilité.

En 1595, le roi Philippe II d’Espagne utilisait un fauteuil roulant relativement sophistiqué pour l’époque, doté d’accoudoirs et d’un repose-pied.

Le roi Philippe II dans son fauteuil roulant sophistiqué

Le roi Philippe II dans son fauteuil roulant sophistiqué, en avance sur son temps.

Mais le premier fauteuil roulant ressemblant à ceux utilisés aujourd’hui n’est apparu qu’au 18e siècle. Il avait deux grandes roues avant et une petite roue arrière de chaque côté.

Fauteuil roulant du 18e siècle

Fauteuil roulant du 18e siècle

Au 19e siècle, les fauteuils roulants étaient essentiellement composés de bois et d’osier. Aux États-Unis, les fauteuils roulants ont été particulièrement prisés des anciens combattants de la guerre de Sécession et, plus tard, des anciens combattants de la Première Guerre mondiale.

Fauteuil roulant du 19e siècle composé de bois et d’osier.

Fauteuil roulant du 19e siècle composé de bois et d’osier.

Le premier brevet de fauteuil roulant date de 1869. Il s’agissait d’un modèle bimanuel dirigé par les roues arrière. De nouveaux modèles sont rapidement apparus.

Le premier fauteuil roulant pliable a été conçu par deux ingénieurs en 1932. L’un d’eux avait subi un accident causé par l’explosion d’une mine pendant la Première Guerre mondiale.

Fauteuil roulant pliable de 1932

Fauteuil roulant pliable de 1932

Bien que le premier fauteuil électrique ait été créé en 1924, le premier fauteuil roulant à propulsion fut construit en 1950 par George Klein. L’objectif de ce fauteuil électrique était d’aider les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.

Le premier fauteuil roulant à propulsion a été conçu par George Klein en 1950.

Le premier fauteuil roulant à propulsion, en 1950.

Contrairement à ce qu’il s’est passé pendant la Première Guerre mondiale, de nombreux soldats ayant subi une lésion médullaire ont survécu, ce qui entraîna un besoin plus important de fauteuils roulants pour les anciens combattants handicapés physiquement.  À cette époque, les fauteuils roulants à propulsion manuelle ont été largement améliorés, mais il n’y avait pas encore de solution pour les tétraplégiques qui ne pouvaient pas se servir d’un fauteuil roulant sans l’assistance d’une autre personne.

Grâce au soutien du gouvernement canadien et d’autres scientifiques, George Klein a réussi à inventer le fauteuil roulant électrique. Les nombreux soldats et anciens combattants handicapés ont sans aucun doute joué un rôle clé dans l’évolution de l’ingénierie appliquée à la rééducation physique.

Outre l’invention du fauteuil électrique, d’autres évolutions ont vu le jour dans le domaine des appareils d’aide à la mobilité personnelle.

Scooters pour personnes à mobilité réduite

Les scooters médicaux sont apparus pour la première fois à la fin des années 60, début des années 70. Ils ont eu beaucoup de succès et ont été considérés comme une solution de rechange au fauteuil roulant électrique. Néanmoins, ils étaient conçus pour des personnes capables de marcher, mais seulement de courtes distances, en raison de problème de genoux ou d’arthrite.

Vieux scooter médical

Vieux scooter médical

La plupart des scooters médicaux sont aujourd’hui plus sophistiqués. Ils sont électriques et disposent de batteries rechargeables. La distance maximale qu’ils peuvent parcourir est variable, mais certains ont une autonomie pouvant atteindre 60 km.

Scooter médical moderne

Scooter médical moderne avec batterie rechargeable

L’offre d’appareils d’aide à la mobilité est immense, alimentée par les préoccupations croissantes pour notre bien-être et celui de nos proches à mobilité réduite. Nous voulons tous profiter de la vie avec la même liberté et jouir d’une égalité des chances.

La révolution du monte-escalier

Certains des premiers monte-escaliers produits de façon commerciale étaient annoncés et vendus aux États-Unis dans les années 1920 par Inclinator Company of America. Un grand nombre des utilisateurs à cette époque souffraient de la polio.

Les historiens ont tout de même découvert l’utilisation d’un monte-escalier par le Roi Henri VIII (au 16e siècle). Le roi, qui était tombé à cheval, utilisait une chaise géante qui le transportait dans les escaliers de sa résidence de Londres, grâce à un système de cordes.

Au 20e siècle, plusieurs entreprises participaient à la construction de fauteuils souleveurs et Stannah fut le premier à les fabriquer au Royaume-Uni. Tous les monte-escaliers Stannah sont fabriqués dans la même usine, située à Andover, au Royaume-Uni.

Ces monte-escaliers ont révolutionné la façon dont les personnes à mobilité réduite se déplacent chez elles, car les escaliers ne représentent plus un obstacle pour elles.

Monte-escalier apparaissant dans le film Témoin à charge de Billy Wilder

Monte-escalier apparaissant dans le film Témoin à charge de Billy Wilder, tourné en 1957 et inspiré du roman d’Agatha Christie.

Dans les années 1970, les monte-escaliers ont commencé à être utilisés par les personnes à mobilité réduite et les personnes souffrant de problèmes d’équilibre ou de douleurs aux genoux. Ils ont fortement contribué à empêcher les chutes, lesquelles peuvent provoquer de graves blessures parfois difficiles à soigner, notamment lorsque la personne est âgée.

L’un des premiers modèles de monte-escalier Stannah

L’un des premiers modèles de monte-escalier Stannah dans les années 1970.

Les monte-escaliers modernes, comme les monte-escaliers Stannah, se replient, de telle sorte qu’ils ne bloquent pas le passage et permettent à d’autres personnes d’utiliser les escaliers facilement.

Stannah, à l’avant-garde des monte-escaliers depuis plus de 40 ans.

Stannah, à l’avant-garde des monte-escaliers depuis plus de 40 ans.

L’évolution de l’ascenseur

Ascenseur avec portes automatiques dans un hôpital

Ascenseur avec portes automatiques dans un hôpital

Nous prenons l’ascenseur chaque jour, que nous souffrions ou non d’un problème de mobilité. Ces appareils facilitent la vie de tout le monde et existent depuis bien longtemps !

La première référence à un ascenseur est tirée des travaux de l’architecte romain Vitreuse, qui indique c’Archimède avait construit le premier ascenseur aux alentours de l’an 236 avan J.-C. Cet ascenseur se composait d’une sorte de caisson soutenu par des cordes tirées par des hommes ou des animaux.

Toutefois, ce n’est qu’en l’an 1000, comme indiqué dans le Livre des secrets d’ion Khalaf al – Muradi (d’Espagne islamique), que nous trouvons une description de l’utilisation d’un ascenseur en tant qu’appareil de levage, destiné à être utilisé pour attaquer ou détruire une forteresse.

Prototype d’un ascenseur au 15e siècle

Prototype d’un ascenseur au 15e siècle

Aux alentours du 17e siècle, il existait déjà des prototypes d’ascenseurs dans certains bâtiments anglais et français.

En 1823, deux architectes britanniques, Burton et Hormer, construisirent le premier ascenseur élévateur, utilisé pour transporter des touristes vers une plate-forme d’où ils pouvaient bénéficier d’une vue imprenable sur la ville de Londres.

Premier ascenseur élévateur en 1823

Premier ascenseur élévateur créé en 1823 par Burton et Hormer.

D’autres ascenseurs sont apparus au fil des ans, mais il n’était pas encore possible de les considérer comme vraiment sûrs. Si l’une des cordes venait à se casser, aucun système de sécurité ne pouvait empêcher l’ascenseur de tomber.

En 1851, Waterman créa le premier prototype de monte-charge. C’était une plate-forme fixée à un câble servant à monter et descendre des marchandises et des personnes.

Monte-charge de Waterman en 1851.

Monte-charge de Waterman en 1851.

À mesure que des bâtiments de plus en plus hauts étaient construits, l’idée de ne pas devoir monter les escaliers à pied a pris de l’ampleur et les ascenseurs sont devenus de plus en plus courants.

Stannah est un pionnier dans la création de modèles d’ascenseurs plus sophistiqués et a développer les technologies qui y sont nécessaires depuis 1867. Stannah n’a jamais cessé d’élaborer les meilleurs modèles d’ascenseurs et de monte-charges.

L’un des plus anciens ascenseurs Stannah (photo de 1925).

L’un des plus anciens ascenseurs Stannah (photo de 1925).

En 1957, le premier système de portes automatiques était créé pour les ascenseurs de personnes, faisant de ces derniers un appareil d’aide à la mobilité très pratique, car il n’était plus nécessaire d’ouvrir manuellement les portes.

Aucun doute c’après la révolution industrielle et face à l’augmentation des constructions de hauts bâtiments et de gratte-ciel, les ascenseurs sont devenus un appareil de mobilité pour tous. Toutefois, la présence d’un ascenseur dans un bâtiment n’implique pas que l’accessibilité universelle est garantie. 

Tout au long du 20e siècle, d’autres inventions comme les monte-escaliers et les plates-formes élévatrices ont révolutionné l’accessibilité universelle et indépendante pour de nombreux citoyens et ont contribué à l’élimination des obstacles pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap.

Cependant, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir parler de société totalement inclusive, où l’accessibilité serait véritablement universelle.