fr nl en
Stannah logo
Appelez gratuitement un conseiller au Votre conseiller Stannah est à votre disposition 24 h/24.
080026082

Les Jeux Olympiques d’hiver 2018 ; passion connectée

Les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang, en Corée du Sud, réuniront une fois de plus les nations du monde à travers le sport !

Les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 en Corée du Sud

Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_olympiques_d%27hiver_de_2018

Les Jeux (para)olympiques ont toujours été synonymes d’unité à travers le sport. C’est un événement que même les moins mordus de sport se plaisent toujours à regarder. Les Jeux Olympiques d’hiver respirent tout simplement une atmosphère particulière. C’est peut-être parce que toutes ces images dignes d’une carte postale de la montagne nous rappellent la douceur des vacances ! Mais la vraie magie des Jeux Olympiques d’hiver, ce sont évidemment les prouesses des athlètes qui y participent !

Les sports d’hiver riment avec vitesse, snowboards et descentes en ski. Le patinage artistique demeure l’un des éternels favoris du public en raison de l’impressionnante technique des patineurs, tandis que les équipes de bobsleigh sont incroyablement agréables à regarder.

Cette fois-ci, les Jeux Olympiques se tiendront à PyeongChang, en Corée du Sud. Examinons de plus près les Jeux Olympiques d’hiver de 2018. Le programme est incroyablement riche !

Table des matières

Un bref historique des Jeux Olympiques d’hiver
Le pays hôte des Jeux Olympiques d’hiver de cette année : la Corée du Sud
Les Jeux paralympiques d’hiver
Les « pays chauds » les plus remarquables qui participent aux Jeux Olympiques d’hiver

Un bref historique des Jeux Olympiques d’hiver

Les sports d’hiver existent depuis longtemps. Les Jeux Olympiques d’hiver sont en fait le successeur des « Jeux nordiques » qui eurent lieu en Suède tous les 4 ans jusqu’en 1926. L’organisateur de ces jeux, le général Balck, était un membre fondateur du CIO et un bon ami du fondateur des Jeux Olympiques. Il a essayé de faire entrer les sports d’hiver dans les Jeux olympiques d’été, et a réussi son coup lors des éditions de 1908 et 1912.

Les premiers Jeux Olympiques d’hiver officiels devaient avoir lieu à Berlin en 1916, mais ils furent annulés en raison de la Première Guerre mondiale. C’est ainsi que les premiers Jeux Olympiques d’hiver eurent lieu dans le merveilleux décor hivernal de Chamonix, en France, en 1924. Même s’il portait le nom de Semaine internationale des sports d’hiver, cet événement fut rétroactivement désigné comme la première édition des Jeux Olympiques d’hiver. Lors de ces premiers JO d’hiver, 250 athlètes de 16 pays s’affrontèrent lors de 16 épreuves. À l’époque, le seul sport ouvert aux femmes était le patinage artistique ; 11 athlètes féminines y participèrent. Cette édition marque aussi les débuts de la patineuse artistique norvégienne Sonja Henie, alors âgée de 11 ans. Elle deviendrait ensuite une superstar. C’est ce qu’on peut appeler un âge impressionnant pour participer aux Jeux olympiques !

Sonja Henie en couverture du magazine TIME

Source: https://goo.gl/TY23XS

Les Jeux Olympiques d’Hiver de 1924

Regardez à quoi ressemblaient les Jeux olympiques d’hiver en 1924 !

Les premiers Jeux organisés en dehors de l’Europe se sont déroulés aux États-Unis, à Lake Placid en 1932. Malheureusement, seulement 17 pays y participèrent, en raison de la dépression économique de l’époque, et l’organisation subit de lourdes pertes financières.  Les Jeux suivants furent organisés en Allemagne en 1936 ; c’est la dernière fois que les Jeux d’été et d’hiver se sont tenus dans le même pays et la même année.

Les Jeux olympiques d’hiver n’ont repris qu’en 1948, 12 ans après la dernière édition, à cause des effets de la Seconde Guerre mondiale. Les premiers Jeux d’après-guerre eurent lieu à Moritz, en Suisse. En raison de sa neutralité pendant la guerre, les sites étaient encore intacts ; ce choix semblait donc logique.

Les premiers Jeux Olympiques d’hiver télévisés furent organisés en 1956, à Cortina D’Ampezzo, en Italie. Lors de la cérémonie d’ouverture, alors qu’il patinait, le porte-flambeau est tombé et a manqué d’éteindre l’importantissime flamme olympique ! Mais il s’est remis sur ses pieds pour finalement allumer la vasque olympique.

Vous vous imaginez à quel point les gens ont dû être excités de voir l’action en direct à l’époque, sur leurs minuscules écrans ? Les plus curieux peuvent jeter un œil à la vidéo ci-dessous :

En 1960, les Jeux Olympiques d’hiver sont retournés aux États-Unis, cette fois à Squaw Valley. C’était la première fois que des « villages d’athlètes » furent créés et les cérémonies d’ouverture et de clôture furent produites par Walt Disney. Il a dû y avoir de la magie dans l’air pendant ces Jeux olympiques !

Les premiers Jeux organisés en dehors de l’Europe ou de l’Amérique du Nord se sont déroulés au pays du soleil levant, au Japon. C’est lors de ces olympiades que Francisco Fernández Ochoa, unique athlète espagnol détenteur d’une médaille aux JO d’hiver, a remporté sa médaille d’or. Le record tient encore à ce jour ! Qui sait ce que les Jeux Olympiques de 2018 réservent à l’Espagne.

Les jeux qui se déroulèrent en 1980 regorgent de détails croustillants. Les Jeux retournèrent à Lake Placid, où ils avaient eu lieu en 1932. C’était la première fois depuis 1952 que la Chine participait, et la première fois que les Jeux furent boycottés. Par Taïwan. Ils avaient le même hymne national et le même nom que la Chine et ne voulaient pas les modifier. Par conséquent, la Chine participa mais Taïwan refusa. Ce fut aussi la toute première fois que la plus petite nation à avoir participé remporta une médaille d’or. Hanni Wenzel remporta à la fois la médaille en slalom et slalom géant pour son pays : le Liechtenstein.

Quand, en 1984, les Jeux furent organisés en Yougoslavie, beaucoup s’en étonnèrent car le pays ne figurait pas parmi les favoris. Les Jeux furent très bien organisés et les danseurs sur glace britanniques Jayne Torvil et Christopher Dean remportèrent une médaille d’or après avoir obtenu à l’unanimité une note parfaite pour l’impression artistique. Regardez-les patiner avec grâce sur le Boléro de Ravel :

En 1992, les Jeux eurent lieu en Savoie ; c’est la dernière fois que les Jeux d’hiver et d’été se sont tenus la même année. C’était aussi la première fois qu’un athlète de l’hémisphère sud remporta une médaille d’argent : la skieuse néo-zélandaise Anneliese Coberger. L’Allemagne concourut en tant que nation unique après la chute du communisme et les États baltes firent leur première apparition en tant qu’états indépendants depuis la Première Guerre mondiale.

C’est tout simplement fascinant de voir comment l’amour du sport peut rassembler autant de personnes différentes provenant de partout dans le monde. Comment ces événements restent à jamais gravés à jamais dans les mémoires des gens et à quel point les Jeux Olympiques ont été importants dès leurs débuts !

Les premiers Jeux du nouveau millénaire ont eu lieu en 2002 à Salt Lake City. Encore une fois, ces Jeux représentaient bien plus que de simples athlètes de différents pays en compétition les uns contre les autres. Comme il s’agissait des premiers Jeux après l’attaque contre les Tours Jumelles, un niveau de sécurité plus élevé s’imposait et n’a fait qu’augmenter après ces Jeux.

En 2010, les Jeux sont retournés au Canada, cette fois à Vancouver. C’est la plus grande région métropolitaine à avoir accueilli les Jeux olympiques d’hiver. Plus de 2500 athlètes de 82 pays y ont participé ! La mort tragique d’un lugeur géorgien, Nodar Kumaritashvili, quelques heures avant la cérémonie d’ouverture lors d’une course d’entraînement, a naturellement fait l’objet de nombreuses critiques. Il est tombé de sa luge en raison d’une piste trop glissante.

Les derniers Jeux olympiques d’hiver ont eu lieu en 2014, à Sotchi, en Russie. C’était la première fois que la Russie organisait les Jeux olympiques d’hiver et plus de 2800 athlètes de 88 pays y ont participé, ce qui est un record ! Ce sont les Jeux les plus chers en date : ils ont coûté la somme mirobolante de 51 milliards de dollars !  Vous vous imaginez si les organisateurs des Jeux américains de 1932 pendant la Grande Dépression entendaient cela ? La Russie était à la tête du palmarès des médailles, mais après la découverte d’un scandale de dopage financé par l’État, la Norvège a pris sa place. La Norvège est aussi le pays natif de l’athlète olympique le plus décoré aux JO d’hiver : Ole Einar Bjørndalen avec 13 médailles. En raison du scandale de dopage financé par l’État, la Russie a été interdite, avec effet immédiat depuis 2017, de participer aux prochains Jeux Olympiques d’hiver. Heureusement, les athlètes russes qui peuvent prouver qu’ils sont « propres » peuvent et vont participer en tant « qu’athlètes olympiques de Russie ».

Le pays hôte des Jeux Olympiques d’hiver de cette année : la Corée du Sud

Comme nous le savons, les Jeux Olympiques d’hiver auront lieu dans la ville de Pyeongchang, en Corée du Sud.

La cérémonie d’allumage, toujours très impressionnante, s’est tenue en octobre 2017 dans la mythique ville d’Olympie, en Grèce, où des « déesses grecques » ont donné le départ de la flamme olympique vers Pyeongchang, en Corée du Sud.

Quelques faits (amusants) sur les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang

 La mascotte officielle des Jeux olympiques d’hiver 2018

Soohorang est la mascotte officielle des Jeux olympiques d’hiver 2018
Source : https://goo.gl/kzmsSy

  • La mascotte officielle: C’est un tigre blanc du nom de Soohorang ! Le tigre blanc est l’animal protecteur de la Corée ; c’est donc un excellent choix pour leur mascotte. Sooho signifie « protection », tandis que Rang vient du mot « tigre » ; c’est aussi le dernier mot d’une chanson traditionnelle très appréciée dan la province où les Jeux auront lieu. Soohorang est là pour protéger tous ceux qui sont impliqués dans les Jeux ; il est doté d’un esprit enthousiaste et d’une grande passion, et c’est un ami digne de confiance.
  • Slogan officiel: Passion Connectée, ce qui est censé incarner l’idée d’élargir la participation aux sports d’hiver à un public mondial et avoir un effet durable sur les jeunes et les générations à venir.
  • La vision des Jeux Olympiques d’hiver de 2018 est la suivante : « La vision de PyeongChang 2018 pour les Jeux de 2018 est d’offrir de nouveaux horizons au Mouvement olympique et au monde des sports d’hiver – un héritage marqué par une croissance et un potentiel jamais vus auparavant. Son plan pour les Jeux d’hiver est l’un des plus compacts de l’histoire olympique : il offre une scène unique sur laquelle les meilleurs athlètes du monde pourront réaliser des performances supérieures. Grâce à la position stratégique de PyeongChang en Asie et à son accès à un marché des jeunes en pleine croissance, les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 auront sans aucun doute l’effet d’exposer les nouvelles générations d’athlètes potentiels à la puissance des sports d’hiver. »
  • L’emblème officiel : (Jetez un œil à la première image de cet article) l’emblème s’appelle : « Là où la terre rencontre le ciel» et tire ses racines dans le hangeul (l’alphabet coréen). Les premières consonnes de chaque syllabe du mot PyeongChang constituent la base des formes que l’on retrouve dans le logo. Le premier caractère représente également un lieu de rassemblement où le ciel, la terre et les humains s’unissent harmonieusement. Le deuxième caractère symbolise la neige, la glace et les performances extraordinaires des athlètes. Ou comme le dit le comité olympique : « Un carré où la terre rencontre le ciel, et où les athlètes excellent sur la neige comme sur la glace – c’est ici que le monde célébrera le plus grand festival d’hiver du monde en 2018. »

Médailles des Jeux olympiques d’hiver 2018

Les médailles officielles des Jeux Olympiques d’hiver de 2018
Source: https://goo.gl/xT8K4M

  • Les médailles : les médailles ont été créées par un designer sud-coréen, Lee Suk-woo, et elles incorporent l’alphabet coréen et les fondements de la culture coréenne. Le ruban est fabriqué à partir de gapsa, un tissu traditionnel.
  • La torche : la torche mesure 700 mm de long, et représente l’altitude de PyeongChang, qui est de 700 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ses tons blancs et or rappellent les couleurs principales des Jeux Olympiques d’hiver. La forme à cinq angles représente l’esprit du sport et rassemble les races, les nations, les religions, les sexes, les cultures et les cinq continents.
  • Premières aux JO : les Jeux comporteront 8 nouvelles épreuves, ce qui porte le nombre total de médailles d’or à 102. Une épreuve de curling en doubles mixtes, tandis que le ski alpin, traditionnellement un sport individuel, disposera pour la première fois d’une épreuve en équipes mixtes. Les épreuves de patinage de vitesse se compléteront par des épreuves de « départ en groupes » rassemblant les hommes et les femmes.

Vous êtes curieux de savoir tout ce qui a été construit à l’occasion de ces Jeux ? Jetez un coup d’œil aux sites !

Les Jeux paralympiques d’hiver

Les Jeux Paralympiques d’hiver de 2018 en Corée du Sud

Source: Public domain

Les Jeux Paralympiques d’hiver auront lieu du 9 au 18 mars 2018. C’est-à-dire 2 semaines après la clôture des Jeux Olympiques d’hiver. L’histoire des Jeux Paralympiques d’hiver ressemble beaucoup à celle de sa version estivale. À leur retour de la Seconde Guerre mondiale, des soldats blessés ont commencé à participer à des événements sportifs pour faciliter leur guérison. Des hôpitaux de convalescence britanniques ont commencé avec des compétitions sportives en 1948 et ont continué jusqu’en 1960. Lors des premiers Jeux Paralympiques d’été à Rome, plus de 400 athlètes en fauteuil roulant ont participé !

Amputé des deux jambes, l’autrichien Sepp Zwicknagel, pionnier des sportifs handicapés, a tenté de skier en utilisant des prothèses. Son travail a favorisé la réalisation d’avancées technologiques pour les personnes handicapées qui souhaitaient également participer aux sports d’hiver. Le processus fut lent : la première compétition n’eut lieu qu’en 1974, où des athlètes à capacité physique restreinte pouvaient participer aux épreuves de ski alpin et ski de fond.

Les premiers Jeux paralympiques d’hiver officiels furent organisés en 1976, dans la ville suédoise d’Örnsköldsvik. 198 athlètes de 16 pays y participèrent, et ce fut la première fois que des athlètes autres que ceux en fauteuil roulant furent autorisés à participer.

Les Jeux Paralympiques d’hiver de 2018

  • L’emblème officiel des Jeux Paralympiques d’hiver (illustré ci-dessus) symbolise la neige, la glace et les athlètes paralympiques. Les deux caractères en forme d’étoile sont censés « représenter un festival grandiose pour les athlètes, le public et le reste du monde». Ils représentent également l’égalité car les couleurs cardinales de la Corée du Sud représentent la singularité de chaque individu.
  • La mascotte n’est autre que l’adorable Bandabi ! C’est un ours noir asiatique et tout comme Soohorang, il apparaît dans la mythologie sud-coréenne et est étroitement associé à sa culture et son folklore. Il symbolise la volonté et le courage ; l’ours est aussi un symbole de la région.

La mascotte officielle des Jeux Paralympiques d’hiver de 2018

Bandabi est la mascotte officielle des Jeux Paralympiques d’hiver de 2018
Source : https://www.paralympic.org/pyeongchang-2018/mascot

Le nombre de sports auxquels ces athlètes participent est incroyable.

  • Ski alpin
  • Hockey sur luge
  • Course sur luge
  • Biathlon
  • Bobsleigh (à partir de 2022)
  • Ski de fond nordique
  • Para-snowboard
  • Curling en fauteuil roulant

Admirer les athlètes olympiques se surpasser pendant les Jeux est toujours quelque chose de passionnant, d’extraordinaire et d’une beauté à couper le souffle. Mais voir quelqu’un surmonter son handicap réaliser de tels exploits, c’est vraiment exceptionnel.

Les « pays chauds » les plus remarquables qui participent aux Jeux Olympiques d’hiver

Il n’est pas surprenant de voir des pays comme la Russie, le Canada, la Norvège ou les Pays-Bas remporter une quantité de médailles aux Jeux olympiques d’hiver. Après tout, leur climat se prête à merveille aux sports d’hiver. Bien sûr, cela n’enlève rien à leur mérite ! Il est logique qu’ils aient beaucoup plus d’athlètes en lice. C’est pourquoi lorsque nous voyons des athlètes de pays où il ne neige ou ne gèle jamais, cela pique notre curiosité. Surtout quand ils sont très bons !

  • Rasta Rockett! Qui pourrait oublier l’équipe jamaïcaine de bobsleigh dont s’est inspiré le blockbuster de 1993 ? Ce sont sûrement les sportifs exotiques les plus connus à avoir participé aux JO d’hiver ! Malheureusement, l’équipe eut un accident et termina dernière à Calgary, même s’ils ont fait beaucoup mieux en 1994 et ont terminé devant les États-Unis. Afin de pouvoir couvrir les frais de formation et de voyage, ils ont vendu des copies de leur chanson de reggae officielle : « Hobbin and A-Bobbin ».

Jetez un coup d’œil à leurs débuts :

https://youtu.be/nm4DjRcmoPY

  • Le léopard des neiges : Kwame Nkrumah-Acheampong est le premier Ghanéen à se qualifier pour les Jeux Olympiques d’hiver ! Il est né en Écosse mais a grandi sur la côte ouest de l’Afrique. Il a déménagé au Royaume-Uni en 2000 et a commencé à travailler comme réceptionniste dans un centre de ski en intérieur. Il a réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques en seulement 6 ans !
  • Robel Zeimichael Teklemariam, skieur de fond éthiopien. Il est né en Éthiopie mais a déménagé aux États-Unis à l’âge de neuf ans. Quand il a représenté son pays à Turin, il n’y avait pas mis les pieds depuis 23 ans. Mais le fait d’y passer ses vacances après les Jeux lui a donné envie de rester dans son pays natal pour de bon. Il a de nouveau concouru en 2010 à Vancouver.
  • Anne Abernathy, ou « la grand-mère de la luge » représente les îles Vierges américaines. Elle a gagné son surnom parce qu’elle a commencé à participer à un âge beaucoup plus avancé que le reste des athlètes. Elle a découvert la luge lors des Jeux de Lake Placid en 1983, et a participé à six Jeux olympiques d’hiver, se classant régulièrement parmi les vingt premiers au classement mondial.
  • Philip Boit : un skieur de fond kenyan sans expérience en ski. Il était coureur de fond quand Nike l’a contacté, lui et un de ses compatriotes, dans le but de les former et les sponsoriser. Il a fini 92ème lors de la course de 10 km. Quand le vainqueur Bjørn Dæhlie a franchi la ligne d’arrivée, il a attendu l’arrivée de Boit pour le serrer dans ses bras, car c’était une performance extraordinaire.

Chez Stannah, nous sommes impatients de voir ce que les Jeux Olympiques d’hiver de 2018 nous réservent ! Une chose est sûre, cela va rassembler le monde une fois de plus grâce à un esprit de camaraderie bienvenu, du sport, de la culture et beaucoup d’amusement !

Les articles suivants peuvent également vous intéresser :