fr nl en
Stannah logo
Appelez gratuitement un conseiller au Votre conseiller Stannah est à votre disposition 24 h/24.
080026082

Journée internationale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées : mauvais traitements, dépression et solitude chez les personnes âgées

Les personnes âgées seules et isolées sont plus vulnérables aux abus et à la dépression. C’est une question controversée qui mérite d’être discutée. 

Les personnes âgées peuvent facilement se retrouver isolées. Nous abordons ce problème à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées.

Les soins aux personnes âgées sont généralement dispensés à domicile, mais ils peuvent également l’être dans un cadre institutionnel, en particulier dans les établissements de soins de longue durée.

Ce n’est certainement pas le sujet le plus facile à aborder, mais c’est malheureusement un thème auquel il faut sensibiliser la population. Selon les Nations Unies, entre 4 et 6 pour cent des personnes âgées ont subi une forme de maltraitance à domicile. En cette Journée internationale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, Stannah vous invite à vous arrêter sur cette question.

La croissance d’une population vieillissante pose plusieurs défis à nos sociétés. La violence se produit souvent dans des situations où une personne âgée est seule ou isolée. Il est donc important de comprendre l’isolement et la solitude chez les personnes âgées et pourquoi ces sentiments prennent le dessus à mesure que nous vieillissons. Il est d’autant plus urgent de prendre des mesures pour combattre la solitude et donner aux personnes âgées les moyens de se protéger.

Dans cet article, nous examinerons les sujets suivants :

  • Qu’est-ce que la maltraitance des personnes âgées ?
  • Comment identifier la maltraitance des personnes âgées ?
  • Retraite et solitude
  • Isolement après le décès du conjoint
  • Quel est l’impact de la solitude sur la santé des personnes âgées ?
  • Que pouvons-nous faire pour combattre la solitude des personnes âgées ?
  • Quel est le rôle de la mobilité des personnes âgées sur leur sentiment de solitude ?

Qu’est-ce que la maltraitance des personnes âgées ou les mauvais traitements infligés aux personnes âgées ?

Prendre soin du bien-être des personnes âgées dans le monde entier ne se limite pas à respecter leurs droits humains, il faut aussi tenir compte de la croissance fulgurante de la population âgée et des défis que cette évolution représente pour la société actuelle et les générations futures.

L’agence wallonne de lutte contre la maltraitance des aînés a défini le concept comme suit :

« La maltraitance d’une personne âgée (toute personne à partir de 55 ans) est tout acte ou omission commis par une personne ou un groupe de personnes qui, au sein d’une relation personnelle ou professionnelle avec un aîné, porte atteinte (à répétition) ou pourrait porter atteinte physiquement, moralement ou matériellement à cette personne, lorsque la personne âgée est en situation de dépendance partielle ou totale ». (Comijs e.a. 1996, p 18)

La maltraitance des personnes âgées peut être toute forme maltraitance qui entraîne des dommages ou des pertes. Il existe différentes formes de maltraitance :

  • Maltraitance physique – usage de la violence physique avec blessure, douleur ou lésion.
  • Maltraitance sexuelle – tout type de contact sexuel non consenti avec une personne âgée.
  • Maltraitance domestique – une escalade de violence de la part d’un proche, qui emploie la violence pour exercer son pouvoir et contrôler la personne âgée.
  • Maltraitance psychologique – Causer de l’anxiété mentale ou émotionnelle par des menaces, de l’humiliation ou d’autres comportements verbaux ou non verbaux.
  • Maltraitance financière – Utilisation illégale de fonds, de biens ou d’actifs appartenant à une personne âgée.
  • Négligence – lorsqu’un soignant n’assume pas ses responsabilités.
  • Abandon – Une personne est considérée comme abandonnée si une personne responsable des soins à une personne âgée néglige de s’en occuper.

 Jusqu’à récemment, les mauvais traitements et la négligence à l’égard des personnes âgées étaient souvent dissimulés et, surtout, considérés comme une affaire privée. Le sujet reste un peu tabou et il est généralement sous-estimé et ignoré, alors même qu’il s’agit d’un problème majeur de société et de santé publique.

Comment identifier la maltraitance des personnes âgées ?

Lorsque nous entendons parler de mauvais traitements à l’égard des personnes âgées, nous pensons rapidement à de terribles images de personnes âgées pauvres et sans défense qui sont traitées avec brutalité. Mais ce n’est pas la forme de maltraitance que l’on rencontre le plus. Cette maltraitance peut aussi prendre la forme d’un enfant ou d’un petit-enfant adulte qui vole de l’argent dans le portefeuille de ses (grands-)parents âgés. Ou un homme qui enferme sa femme atteinte de démence à la maison le temps de faire une course. Mais aussi, par exemple, un père âgé qui emménage avec ses enfants parce qu’il ne peut plus vivre seul, mais qui doit alors payer toutes les factures pour l’ensemble de la maison.

Il s’agit, bien sûr, de formes d’abus qui sont beaucoup moins faciles à déceler que lorsque que la personne est couverte d’hématomes. Mais certains indices peuvent aider à se rendre compte qu’une personne est maltraitée :

  • Des blessures visibles ;
  • Une réaction de crainte excessive en cas de contact inattendu ;
  • Des explications incohérents au sujet des blessures ;
  • Un état dépressif ou anxieux inexpliqué ;
  • Un comportement craintif ou de retrait ;
  • Des dépenses inexplicables ;
  • Des factures impayées et des rappels de paiement ;
  • Un réfrigérateur vide.

Ces indices peuvent attirer l’attention sur la maltraitance des personnes âgées. Si vous les identifiez, vous pouvez suivre ce lien où vous trouverez des instructions et les coordonnées des services auxquels vous pouvez vous adresser : Que faire en cas de mauvais traitements (soupçonnés) ?

Retraite et solitude

Partir à la retraite peut être un passage difficile pour de nombreuses personnes.

Partir à la retraite peut être un passage difficile pour beaucoup de personnes, c’est donc une bonne idée d’y penser à l’avance et de rester actif.

Bien que beaucoup attendent avec impatience le moment où ils pourront profiter de leurs « vieux jours », l’arrêt du travail peut aussi conduire à un délitement des liens sociaux et à un sentiment d’isolement.

Cette étape de la vie peut être difficile parce que beaucoup de jeunes retraités se sentent perdus. La perte de reconnaissance, d’expertise professionnelle et d’utilité peut entraîner un retrait de la société. Ces pertes poussent certains retraités à opter pour un mode de vie inactif et en retrait qui peut mener à la dépression et à la solitude. Elles peuvent aussi entraîner un manque de confiance en soi et une perte de santé et de bien-être.

Isolement après le décès du conjoint

les personnes âgées se sentent souvent seules après le décès de leur conjoint

Outre la retraite, le veuvage est largement associé à la solitude des personnes âgées.  La perte du conjoint peut causer des sentiments de solitude, d’abandon et d’impuissance. Ce sont souvent les personnes âgées elles-mêmes qui s’isolent et se retirent des activités sociales.

Le veuvage doit être adapté à la situation de la personne à différents niveaux (personnel, familial et social). Parfois, le sentiment de solitude est déjà présent, mais il est renforcé par la perte du conjoint.

Les amis et les autres membres de la famille jouent un rôle important à cet égard, car ils doivent aider et soutenir la personne veuve.

Quel est l’impact de la solitude sur la santé des personnes âgées ?

dépression chez les personnes âgées

En Belgique, on estime que 700 000 personnes souffrent de troubles de l’humeur, dont des jeunes et des personnes âgées.

Nous sommes en bonne santé quand nous ressentons un bien-être physique, mental et social. La solitude est un sentiment causé par l’absence de quelque chose ou de quelqu’un. La santé joue un rôle très important pour la qualité de vie et la solitude perturbe la vie des personnes âgées et nuit à leur bien-être.

La solitude peut avoir le même impact négatif sur notre santé mentale que le stress chronique et elle peut aussi affecter notre système immunitaire, ce qui facilite l’apparition de maladies.

On estime que 70 % des personnes âgées souffrent d’un grave problème de santé lié à la solitude et que 10 % d’entre elles souffrent de solitude très grave qui met en danger leur santé physique et émotionnelle. Les maladies les plus couramment associées à la solitude sont l’hypertension, les infections persistantes, l’anxiété et la dépression.

Que pouvons-nous faire pour combattre la solitude des personnes âgées ?

la solitude des personnes âgées peut être combattue.

De nombreuses causes peuvent mener à la solitude et à l’isolement. La vieillesse n’est cependant pas synonyme de solitude. Les nombreux seniors qui mènent une vie active et heureuse en sont la preuve.

Mais comment font-ils ? Ce n’est pas toujours facile, les personnes âgées les plus heureuses sont surtout celles qui sont restées actives. Par exemple, celles qui ont des activités qu’elles n’avaient pas le temps de pratiquer avant leur retraite. Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez puiser des idées pour combattre la solitude dans la liste suivante :

  • Faites des rencontres: c’est un excellent moyen de combattre l’isolement et la solitude chez les personnes âgées. Il existe de nombreux lieux en Belgique où les personnes âgées peuvent rencontrer leurs compagnons d’infortune. Pour plus d’informations, voir par exemple le site internet de l’asbl ASBL Printemps des Seniors ou le site SeniorenNet.be. Mais votre Commune ou votre église, par exemple, peuvent aussi vous aider.
  • Devenez bénévole: les activités de bénévolat peuvent être très gratifiantes. Vous pourrez rencontrer de nouvelles personnes et appartenir à un groupe qui partage les mêmes idéaux. Travailler avec des personnes partageant les mêmes idées pour atteindre des objectifs communs peut donner un nouveau sens à la vie, ce qui amènera un sentiment d’utilité et limitera la solitude.
  • Investissez dans les relations: avez-vous déjà pensé que vous auriez dû accorder plus d’attention à votre famille et à vos amis ? Cette étape de la vie est un excellent moment pour le faire. Par exemple, organisez des dîners pour la famille et les amis et faites-en une tradition agréable pour tous. Il peut aussi être très positif d’organiser des jeux après le dîner, de regarder un film ensemble ou de discuter autour de vieilles photos.
  • Suivez un cours: c’est une merveilleuse occasion de stimuler votre esprit en acquérant de nouvelles compétences. Apprendre une nouvelle langue, par exemple, ou se mettre à l’art comme la peinture ou le bricolage, mais aussi à la danse ou au yoga ! Lorsque vous participez à une activité, vous entrez immédiatement en contact avec de nouvelles personnes qui partagent un but commun. Cela peut donner un sentiment d’unité. L’appartenance à un groupe et l’entretien de contacts sociaux stimule la créativité et aide à combattre l’isolement et la solitude.
  • Adoptez un animal de compagnie : les animaux de compagnie, en particulier les chiens et les chats, peuvent avoir différents effets bénéfiques, et notamment la prévention de la solitude. Un animal domestique est une compagnie constante. De plus, vous ferez de l’exercice physique et entrerez en contact avec les gens de votre quartier lors des promenades. Bien sûr, la personne doit être capable de prendre soin d’un animal domestique.

Comment Stannah peut-il vous aider ?

Malheureusement, en raison d’une perte de mobilité, de nombreuses personnes âgées ne sont pas en mesure de participer aux activités qui leur sont proposées. En fait, la plupart des personnes qui souffrent de problèmes de mobilité passent une grande partie de leur temps à la maison, ce qui augmente le sentiment de solitude.

Si c’est votre cas, ne vous découragez pas. Il existe différentes solutions pour vous aider. Par exemple, un monte-escalier Stannah est un bon outil pour maintenir une vie active en toute liberté. Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter !

Si vous connaissez une personne qui souffre de solitude ou de dépression, ou si vous en souffrez vous-même, nous vous conseillons d’en parler à votre médecin. Vous pouvez aussi trouver de l’aide en visitant ce lien :

Il est important de discuter de question pour qu’elle ne soit plus un sujet tabou. Parce que ensemble, nous y arriverons.

 

Avez-vous aimé cet article ?
Les articles suivants peuvent également vous intéresser :