fr nl en
Stannah logo
Appelez gratuitement un conseiller au Votre conseiller Stannah est à votre disposition 24 h/24.
080026082

Le film Là-haut Revisité – Une aventure haute en émotions

À l’occasion de la journée de l’enfance, nous revisitons le film Là-haut, primé aux Oscars et sorti il y a 8 ans. Un film que les enfants et les adultes sauront apprécier ensemble

Russel, Carl Fredricksen et Dug

Là-haut parle du fait de vieillir et de se rendre compte que la vie est chaotique et parfois impossible à contrôler. Qu’on le regarde à travers les yeux d’un enfant ou d’une personne âgée, il y a des leçons à tirer sur la façon de profiter de la vie.

En particulier lors de la Journée de l’enfance, si vous voulez partager un moment inoubliable avec vos enfants ou petits-enfants, nous vous conseillons de regarder ce film. Cela créera des souvenirs qu’ils emporteront avec eux jusqu’à l’âge adulte, bien après avoir oublié leurs jouets préférés.

Pourquoi ? Parce que Là-haut va au-delà du film d’animation pour se transformer en un drame humain incroyablement touchant pour tous les âges. Avec un sens de l’humour bon enfant et d’innombrables moments à pleurer de rire, ce film vous montrera que ce n’est pas parce que vous vieillissez que vous devez cesser de vivre des aventures.

Les difficultés liées à la vieillesse se mélangent parfaitement avec les scènes d’action remplies d’adrénaline et à la comédie grand-public. C’est ce mélange qui fait que les enfants et les adultes apprécient autant cette histoire intemporelle et drôle sur l’aventure et le vieillissement.

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, nous tenterons de ne pas vous gâcher le plaisir – la section des spoilers est à la fin – tout en approfondissant quelques faits et questions soulevées dans le film Là-haut, pour voir quelles leçons nous pouvons tirer de cette aventure « haute en émotions » !

Le Là-haut de Disney revisité

Huit ans se sont écoulés depuis la sortie du film Là-haut, un film qui est devenu l’un des favoris des fans des studios Pixar et l’une de leurs œuvres les plus saluées par la critique. Le héros du film, l’improbable Carl Fredricksen, est un veuf qui approche les quatre-vingts ans et qui se lance dans une aventure inattendue avec un ami beaucoup plus jeune que lui.

Au moment de sa sortie, un film d’animation traitant des réalités de la vieillesse était quelque chose d’assez révolutionnaire. Combien de films d’animation ayant pour protagoniste une personne âgée connaissez-vous ?

Cela pourrait être difficile à croire, mais Là-haut fut en fait le premier film d’animation à avoir ouvert le prestigieux Festival de Cannes, en France. Tilda Swinton fut la première à applaudir le film à Cannes, mais tous l’ont vite rejointe pour une ovation tonitruante.

Là-haut fut aussi le deuxième film d’animation à être nommé « Meilleur film » aux Oscars (dans la catégorie des films non-animés). La première fois que c’est arrivé, c’était en 1991, avec le classique de Disney « La Belle et la Bête ». Si Là-Haut n’a pas remporté le prix du « Meilleur film », il a néanmoins remporté l’Oscar du « Meilleur film d’animation ».

À une époque où l’on est obsédé par la jeunesse, Pixar a pris un risque en plaçant un protagoniste presque octogénaire au cœur d’un film destiné aux enfants, mais c’est cette contradiction qui renferme toute la portée émotionnelle et la profondeur de ce film.

De L’enfance à la vieillesse. Quelles leçons pouvons-nous en tirer ?

Russel l'enthousiaste et Carl Fredricksen le grincheux

Dans Là-haut, il ne s’agit pas seulement de transmettre un savoir d’une génération à une autre ; l’un des points forts du film, c’est l’impact que Russell, le boy scout aux yeux ronds, a sur Carl. On peut apprendre tant de choses à travers l’innocence et la fantaisie d’un enfant :

  • Toujours agir avec amour et compassion.
  • Nous sommes tous capables d’accomplir de grandes choses, peu importe l’âge.
  • Vivre l’instant présent.
  • Il est plus agréable de vivre pour les autres

Cela nous rappelle également le défi que représentent les ‘millennials’ pour leurs grands-parents. Les enfants du numérique sont en effet la première génération qui ne se souvient pas de comment était la vie avant internet et les appareils mobiles. Parfois, l’intérêt des personnes âgées pour les nouvelles technologies et les applications vient de leur besoin de rester en contact avec leurs petits-enfants, par exemple à travers FaceTime et Skype.

Chez soi, c’est là que naissent les bons souvenirs

La maison de Là-haut

Dans Là-haut, la maison d’inspiration victorienne est un personnage à part entière, et la réticence que Carl éprouve à quitter sa maison de toujours contraste fortement avec la société très complexe et toujours en mouvement qui l’abandonne peu à peu. Carl a un monte-escalier chez lui pour réduire le risque de tomber dans les escaliers et lui permettre de rester à la maison en toute sécurité.

Cela pourrait très bien nous rappeler nos parents ou grands-parents qui pourraient avoir du mal à quitter leur maison. Ils pourraient s’identifier à la persévérance de Carl et à son obstination à s’accrocher à son indépendance aussi longtemps que possible afin de rester entouré de lieux et de choses qu’il connait.

La raison est on ne peut plus compréhensible : ils ont tout simplement du mal à laisser derrière eux des décennies d’objets accumulés et tous les souvenirs qu’ils y rattachent. C’est pourquoi le fait de « vieillir chez soi » est devenu une tendance forte aux États-Unis ; les personnes âgées tiennent vraiment à rester chez elles.

C’est là qu’elles ont élevé leur famille. C’est un endroit plein de souvenirs agréables. C’est là qu’elles se sentent le mieux. Personne ne devrait en effet sous-estimer un tel impact émotionnel ; la plupart des personnes âgées auront du mal à se défaire de leurs biens personnels. Ils craignent que s’ils se séparent d’un objet, ils perdront le souvenir qui y est attaché. Qui peut les en blâmer ? Se raccrocher aux souvenirs est un instinct humain de base. Cela équivaut à se raccrocher à la vie.

Quelques anecdotes sur Là-haut

Sur qui Carl Fredricksen est-il basé ?

Dans cette histoire magnifiquement conçue, il apparaît que tous les héros ne sont pas forcément jeunes, beaux et enjoués. Ce visage distant et grincheux vous rappelle-t-il quelqu’un ? Certains ont trouvé des similitudes entres le visage de Carl et celui de Spencer Tracy.

Carl Fredricksen et Spencer Tracy.

Cependant, son attitude grincheuse rappelle beaucoup celle de Walter Matthau dans « Denis la Malice ».

La ressemblance entre Walter Matthau et Carl Fredricksen

Qui est la voix de Carl Fredricksen ?

Là-haut figure parmi les plus beaux films d’animation de tous les temps, et pas seulement en raison de son côté visuel impressionnant et onirique, mais aussi en raison du talent des voix utilisées et de leur capacité à susciter de fortes émotions chez le public. On a particulièrement apprécié l’excellente performance d’Ed Asner dans le rôle de Carl Fredricksen.

Pour avoir un aperçu des différentes voix de Là-haut, regardez cette vidéo :

Tirer les autres vers le HAUT et trouver un but dans la vie

Aujourd’hui, les personnes âgées ne vivent pas seulement plus longtemps, elles sont aussi en meilleure santé et plus actives que jamais. Cela signifie que l’âge n’est rien d’autre qu’un nombre et que la retraite représente un nouveau chapitre de la vie qui vous laisse assez de temps pour redéfinir vos résolutions.

Beaucoup considèrent la retraite comme « l’âge d’or » de l’âge adulte. Ce n’est après tout pas surprenant, car les retraités disposent finalement de suffisamment de temps libre pour alimenter les intérêts qui les passionnent et les stimulent le plus. Si vous êtes retraité ou proche de la retraite, n’attendez pas : trouvez votre passion et mettez-y tout votre cœur !

C’est le moment d’essayer un nouveau passe-temps ou d’apprendre une nouvelle compétence. Essayez quelque chose que vous n’avez jamais envisagé auparavant. Puisque vous en avez le temps, pourquoi ne pas chercher le bonheur et partager ce que vous aimez avec les personnes qui vous sont chères ? C’est de ça que Là-haut parle !

Avec sa puissante portée émotionnelle, Là-haut nous rappelle le poème de Dylan Thomas : « Do not go gentle into that good night ». (N´entre pas apaisé dans cette bonne nuit)

En fin de compte, le film nous rappelle que la vie vaut encore la peine d’être vécue et que nous devrions l’accueillir sans peur.

Attention, spoilers : plus de détails sur Là-haut

Dans cette section, nous mentionnerons quelques détails clés en termes d’intrigue et de personnages. Vous trouverez surtout des personnages attachants dans cette aventure captivante et exaltante, mais quelques méchants sont tout de même présents pour leur mettre des bâtons dans les roues.

L’histoire d’amour entre Carl et Ellie

Là-haut s’ouvre par un montage merveilleux qui retrace la relation entre Carl et sa femme, Ellie, de l’enfance à la vieillesse. C’est une histoire d’amour magnifique, racontée sur un ton léger et qui se passe de dialogues. Cependant, leur histoire prend une tournure dramatique lorsque Carl et Ellie s’aperçoivent qu’ils ne peuvent pas avoir d’enfant. Alors que cela faisait des décennies qu’ils planifiaient leur rêve d’enfance (se rendre à la cascade vénézuélienne connue sous le nom de Paradise Valley), Ellie décède avant qu’ils puissent partir en voyage.

Les derniers jours de Carl et Ellie, avant qu’elle ne décède

Carl et Russell, presque grand-père et petit-fils

Carl et Russell des grandes amis

Après la mort d’Ellie, Carl décide de tenir sa promesse et de partir tout seul en voyage à Paradise Valley. Mais les choses se compliquent quand Russell apparaît de nulle part dans la vie de Carl. Il n’apprécie d’abord pas Russell, puis, à mesure que son personnage évolue, il se transforme en un grand-père de substitution pour Russell.

Charles Muntz, le méchant

Charles Muntz, le méchant

Charles Muntz, le méchant du film, est un homme que Carl et Ellie vénéraient quand ils étaient enfants. Carl découvre que son ancien modèle a un côté très sombre, ce qui offre juste assez d’opposition pour faire de la mission de Carl un défi. Avec l’apparition de l’antagoniste, le film se transforme en une bataille épique, qui se soldera par la vie ou la mort.