fr nl en
Stannah logo
Appelez gratuitement un conseiller au Votre conseiller Stannah est à votre disposition 24 h/24.
080026082

Journée mondiale de la radio : Un voyage intéressant sur les ondes

Saviez-vous que plus de la moitié de la population mondiale n’est pas connectée à Internet ? Notre époque est en plein changement, mais pour beaucoup, la radio reste le média le plus accessible.

World Radio Day Celebration

Le 13 février 1946, la première émission de la Radio des Nations Unies voit le jour. Ce fut un moment solennel qui vit le monde s’éloigner d’une période marquée par la violence et les tragédies, pour s’élancer vers une ère de paix et de sécurité internationales.

Pour honorer l’importance historique de cette période, en 2016, le comité exécutif de l’UNESCO a décidé d’organiser une journée mondiale de la radio. L’objectif principal était de sensibiliser le public à l’importance de la radio dans notre société et de renforcer la coopération entre les sociétés de radiodiffusion de différents pays. Connaître l’histoire de la radio, c’est comprendre comment les médias de masse ont contribué à façonner les grands événements du 20ème siècle.

Découvrez ces faits intéressants et surprenants :

Le saviez-vous ? Faits de l’UNESCO
L’invention de la radio
L’histoire de la radio aux États-Unis
Anecdotes sur la radio
Livres sur la radio

Le saviez-vous ? Faits de l’UNESCO

Saviez-vous que 94 % des adultes écoutent la radio chaque semaine ? Que ce soit via leur smartphone, PC ou dans leur voiture, dans le monde entier, le nombre de gens qui écoutent la radio est plus élevé de ceux qui regardent la TV ou des vidéos sur leurs smartphones. Mais ce n’est pas tout !

Radio is you

Détails de l’infographie pour la journée mondiale de la radio de l’UNESCO.

L’UNESCO estime qu’il existe 800 millions de radios dans les pays en développement. Aussi, 73 % des agriculteurs possèdent une radio parce que dans certains pays en développement, c’est la seule façon d’accéder à l’information. En République d’Afrique du Sud, 9 000 enfants ont accès à l’éducation par le biais de radios solaires et 3,9 milliards de personnes n’ont pas accès à Internet.

Radio facts

Détails de l’infographie pour la journée mondiale de la radio de l’UNESCO.

L’UNESCO souligne également quelques faits intéressants dans différents pays :

  • La Norvège passera complètement au numérique d’ici décembre 2017, après avoir désactivé sa radio FM.
  • La station de radio syrienne Rozana utilise WhatsApp pour collecter des informations auprès de ses auditeurs.
  • Bhubaneswar, en Inde, organisera un événement à l’occasion de la journée mondiale de la radio où l’on pourra admirer quelques 2000 radios anciennes.
  • Les Argentins passent en moyenne 20,8 heures par semaine à écouter la radio.
  • La première radio communautaire FM du Maroc a été lancée en 2016.
  • Le 13 février 2017, le Congo disposera de sa première radio communautaire, produite par l’UNESCO.
  • Kimbobo: le club d’écoute de Bandundu FM aide à créer des histoires radiophoniques en échange de 200 dollars par mois, en traitant du riz et en réinjectant les bénéfices récoltés dans la station de radio.

Radio Worldwide

Détails pour l’infographie de la journée mondiale de la radio de l’UNESCO

L’invention de la radio

Aucune autre invention moderne n’a offert autant alors qu’elle promettait si peu à ses débuts. Si certains considéraient la radio comme de la magie, beaucoup l’ont sous-estimée à ses débuts car ils ne s’apercevaient pas de l’énorme potentiel des ondes électromagnétiques.

Radio History

Nous ne devons pas l’invention de la radio à une seule personne : plusieurs contributeurs ont réuni leurs efforts pour découvrir la télégraphie sans fil et réaliser la toute première diffusion.

Maxwell

Tout a commencé avec les études théoriques et mathématiques de James Clerk Maxwell, publiées en 1864. Maxwell (1831-1879) était un scientifique écossais actif dans le domaine de la physique mathématique ; il a ouvert la voie vers l’invention de la radio. En gros, c’est lui qui a découvert les ondes électromagnétiques.

Hertz

Rudolf Hertz (1857-1894), un physicien allemand, allait tester puis démontrer la validité des théories de Maxwell en 1899. Hertz réussit à prouver l’existence d’ondes électromagnétiques présentes dans l’air, plus tard dénommées « ondes hertziennes ». À l’époque, cette extraordinaire expérience n’a pas reçu la reconnaissance qu’elle méritait. Hertz mourut en 1894, mais il laissa une profonde empreinte sur les scientifiques du monde entier.

Marconi

Guglielmo Marconi (1874-1937), un inventeur italien, a joué un rôle déterminant dans le développement de la radio.

C’est après avoir lu une étude de Hertz sur les ondes électromagnétiques que Marconi commença à comprendre et à développer ses propres théories. Au cours de l’été 1894, Marconi travaille jour et nuit à la construction des instruments nécessaires pour donner vie aux expériences de Hertz. Au début, ses tentatives se soldent par un échec ; mais, au printemps 1895, Marconi découvre que des antennes placées au sol sont capables d’envoyer des signaux à plus d’un kilomètre de distance, plutôt qu’à quelques centaines de mètres (comme on le pensait auparavant). Son plus grand désir était de prouver que les ondes hertziennes pouvaient surmonter des obstacles et rejoindre des endroits a priori inaccessibles.

En août 1896, après plusieurs résultats positifs, il crée la société Wireless Telegraph and Signal Company Ltd dans le but de développer et propager la communication radio. Cela résulte du fait qu’il avait obtenu un brevet pour la télégraphie sans fil par radio.

En décembre 1902, Marconi transmet le premier signal radio depuis la Nouvelle-Écosse, en Amérique du Nord, vers la Grande-Bretagne.

En 1905, on reconnait pour la première fois l’importance de la radio dans le contexte militaire lorsque la marine japonaise détruit la flotte russe, en partie grâce l’équipement radio qu’ils avaient acheté à Marconi.

En 1912, Marconi a ouvert la première usine de radios à Chelmsford, en Angleterre, qui emploie plus de 50 personnes.  Selon Susan J. Douglas, historienne de la radio à l’Université du Michigan, Marconi « a mis la radio sur le marché, mais il n’a pas inventé la radiodiffusion ».

L’histoire de la radio aux États-Unis

Radiodiffusion

Malgré son énorme potentiel, la radiodiffusion a connu le jour grâce à des amateurs.

Radio broadcasting

Après la Première Guerre mondiale, d’anciens soldats, qui avaient acquis des connaissances techniques en radiotélégraphie militaire, construisent des stations de transmission et de réception très basiques. Bien qu’il s’agissait de radioamateurs, ils furent essentiels au développement de la radiodiffusion. Cependant, les autorités n’approuvèrent guère ces expériences parce qu’elles voulaient que la radio soit utilisée uniquement à des fins militaires. En 1919, il y avait plus de 10 000 radioamateurs.

Le premier diffuseur

En 1919, Frank Conrad, à Pittsburgh (Pennsylvanie), est le premier à transmettre des émissions AM régulières aux États-Unis. Il transmettait les scores de matches sportifs et parlait de temps en temps, mais il se contentait surtout de passer de la musique. Il fut même considéré comme la première personne ayant diffusé des publicités à la radio. Cela fait de la station de radio de Frank Conrad la première station de radiodiffusion commerciale.

En septembre 1921, on diffuse pour la première fois un concert de l’Orchestre philharmonique de New York ; l’événement fut un énorme succès.

En 1921, il y avait 50.000 radios aux États-Unis ; en 1922, un demi-million, et en 1924, 1,5 million !

La radio et la Grande Dépression

Après le début de la Grande Dépression, en 1929, les États-Unis ont connu une longue période marquée par un taux de chômage élevé, la pauvreté, de faibles bénéfices et la déflation. Les industries de la radio et de la musique n’ont pas été épargnées. Cela dit, c’était encore plus difficile pour l’industrie du disque, car la radiodiffusion était beaucoup moins chère. Beaucoup annonçaient la mort du disque. Mais l’American Society of Composers, Authors, and Publishers (ASCAP) (Société américaine des compositeurs, auteurs et éditeurs ) n’a pas tardé à demander des droits de licence auprès des stations de radio si celles-ci voulaient passer leurs disques. Cela n’a pas eu l’effet d’étouffer la croissance de la radio : au contraire, elle a rapidement commencé à prospérer. L’âge d’or de la radio s’étend de la fin des années 20 à la fin des années 40. Ce fut une ère caractérisée par une multitude de programmes et d’émissions uniques, y compris de nouveaux programmes dramatiques connus sous le nom de « feuilletons ».

Radio FM

En 1933, on attribue à Edwin Armstrong (1890-1954) le développement de la modulation de fréquence à large bande (FM), qui réduit les parasites et les interférences provenant d’équipements électriques et de l’atmosphère. La radio FM se positionne entre 88 MHz et 108 MHz. Des utilisateurs aussi divers que les répartiteurs de la police, les contrôleurs du trafic aérien et les utilisateurs de GSM ont chacun leurs propres bandes. Malgré sa prédominance actuelle, la radio FM n’est devenue populaire que dans les années 60.

La radio et la Seconde Guerre mondiale

Avant l’arrivée de la télévision, la radio était le moyen le moins coûteux et le plus efficace pour prévenir ou promouvoir le changement social. Cela a conduit à l’essor de la propagande radiophonique. Grâce à cette technologie, on pouvait faire voyager l’information sur de grandes distances et la transmettre à un large public dans le but de le persuader de telle ou telle chose.

En août 1940, l’Amérique effectue sa première radiodiffusion internationale. Cela était en partie dû à l’avancée d’Hitler en Europe et au fait que le président Roosevelt s’inquiétait des effets de la propagande nazie. C’est pourquoi il a publié un décret qui mènerait à la création d’une radio gouvernementale connue sous le nom de « Voice of America » (La Voix de l’Amérique). Les gens pouvaient suivre les nouvelles du front et le président avait même sa propre émission, connue sous le nom de « conversations au coin du feu ». Parmi les autres émissions populaires figuraient « Sécurité nationale » et « Déclaration de guerre au Japon ».

Après l’attaque de Pearl Harbor, en décembre 1941, la radio américaine devint un élément central d’une campagne de propagande. La première diffusion en Allemagne date de février 1942, et elle fut introduite par « The Battle Hymn of the Republic » (L’hymne de bataille de la République). Les gouvernements ont commencé à comprendre le potentiel de la radio, non seulement en termes de communications mais aussi en tant qu’arme.

De la radio de poche à la transmission numérique

En 1954, le premier transistor de poche apparait sur le marché.  Connu sous le nom de Regency TR1, il était alimenté par une batterie standard de 22,5 V et était assez petit pour tenir dans une poche. Selon Fortune Magazine, « Si vous en possédiez un, vous étiez la personne la plus cool de la Terre. »

Regency tr1

Par Joe Haupt aux États-Unis (Vintage Regency TR-1 Transistor Radio)

Dans les années 80, les gens ont rempli les rues de leur musique grâce à une nouvelle tendance urbaine : les radiocassettes portables.

Radio boombox

Au début des années 90, les radioamateurs commencent à utiliser des ordinateurs dotés de cartes audio pour transformer les signaux radio. À la fin des années 90, les transmissions numériques commencent à être appliquées à la radiodiffusion.

Les webradios

Une webradio implique la diffusion de médias et on l’appelle parfois « webdiffusion ». On parle de podcasting lorsqu’un contenu audio est téléchargeable.

Podcast symbol

Selon une étude de eMarketer (Edison Research), en mai 2016, 44 % des utilisateurs écoutaient de la musique au format radio AM/FM, suivi par 18 % qui écoutaient de la musique achetée ; enfin, le streaming (Spotify, Pandora, etc.) représentait 17 % du temps d’écoute de la musique. Cela signifie que « la radio continue de détenir la plus grande part du marché de l’écoute de la musique, [tandis que] les abonnements aux sites de streaming de musique sont en croissance partout dans le monde » (Edison Research, “Share of Music:  A Share of Ear Report,” 18 oct., 2016).

Comme l’indique l’UNESCO, la radio reste le moyen le moins cher de diffuser des nouvelles et de la publicité, et c’est celui qui touche le plus large public. De plus, le fait que les systèmes radio soient placés dans les voitures, les trains et les téléphones mobiles rend l’écoute plus facile que jamais. Dans les pays où la libre expression constitue toujours une utopie, la radio continue de jouer un rôle important dans le partage de l’information. Là où les technologies coûteuses telles que la télévision et Internet sont difficiles d’accès, la radio continue de jouer un rôle central dans les pays en développement.

Certains pensaient que la télévision et le cyberespace supplanteraient la radio, mais ces développements n’ont fait que renforcer son impact ! Les ingénieurs continuent de trouver de plus en plus d’utilisations applicables à la radio, et la gamme de fréquences semble presque infinie.

L’importance de la radio dans notre société ne cesse de croître : la diffusion, la webdiffusion et les podcasts demeurent extrêmement populaires partout dans le monde.  Les aventures de la radio sont loin d’être finies !

Comment la radio a-t-elle évolué au cours de votre vie ? Quel rôle a-t-elle joué dans votre vie ? Racontez-nous votre histoire !

Anecdotes sur la radio

Fun Facts Radio

  • En Belgique, le premier programme de radio fut diffusé depuis le Château de Laeken en 1914. C’était à la veille de la Première Guerre mondiale, c’était une émission qui diffusait de la musique et des messages parlé
  • En 1908, l’ingénieur Robert Bénédict Goldschmidt construisit un gigantesque réseau d’antennes sur le toit du Palais de Justice de Bruxelles. On envoya des signaux vers différentes villes. À savoir Tervuren, Namur et Liè
  • À l’époque des premières diffusions, la radio n’était accessible qu’aux habitants les plus riches. Une radio à lampes coûtait environ 700 BEF (18,50 €)!
  • Radio Bruxelles fut la première station de radio belge: elle diffusait des émissions plusieurs heures par jour, en franç La radio ne comptait que 2 employés : le réalisateur et le chanteur Léopold Bracony, qui n’avait jamais entendu une émission de radio avant de commencer à travailler là-bas !
  • Les bandes à ondes courtes et AM bénéficient d’une meilleure réception la nuit, car elles peuvent voyager beaucoup plus loin. Contrairement aux transmissions TV qui ne voyagent qu’en ligne droite, les stations AM peuvent faire le tour du globe.
  • Le premier contact bidirectionnel entre la Terre et Mars fut réalisé par le biais d’ondes électromagnétiques, en novembre 1969.
  • Selon The Telegraph, l’histoire selon laquelle la panique générale aurait éclaté à cause de l’émission de radio d’Orson Welles « La guerre des mondes», en 1938, est un mythe.
  • Edwin Armstrong, qui a inventé la radio FM, pouvait grimper sur des tours de radio de 35m de haut sans aucun problè
  • Ironiquement, la toute première vidéo à être diffusée sur MTV fut « Video Killed the Radio Star», par les Buggles, en 1981.
  • En 1960, George, un adolescent de Chicago, perdit une dent et dut utiliser un appareil dentaire à Il commença à entendre de la musique provenant de ses dents.
  • En 1999, Wilson Casey, de la station de radio WKDY-AM, a réalisé la plus longue émission du monde. Il a passé 30 heures consécutives à poser 3.303 questions de culture générale en direct;
  • La plus grande sous-estimation du potentiel de la radio nous vient probablement de David Sarnoff dans les années 20 : « La boîte à musique sans fil n’a aucune valeur commerciale qui soit. Qui paierait pour un message envoyé à personne en particulier ? »

Radio ver la fenêtre

Livres sur la radio

  • 100 ans de radio en Belgique, par Philippe Caufriez, Nicolas Gaspard et Brice Depasse
  • L’histoire des radios pirates: de Radio Caroline à la bande FM, par Daniel Lesueur
  • Ondes de choc, par Jack O’Connell
  • Histoire de la radio: Ouvrez grand vos oreilles ! par Hervé Glevarec
  • Éclats de voix, par Yves Hughes